Cake à la pistache et à la fleur d’oranger


8 avril 2019

il y a comme un parfum d’exotisme dans ce cake à la pistache et à la fleur d’oranger.  Ces Deux là se marient très bien et nous transportent presque aussitôt sur une terrasse marocaine !
Il fut un temps où je n’aimais pas la fleur d’oranger mais mes papilles ont visiblement évolué dans le bon sens puisque je l’apprécie à sa juste valeur aujourd’hui et j’en mets volontiers dans les pâtisseries et autres brioches !
J’ai découvert ce joli cake pistache et fleur d’oranger  sur le blog « mon 4 heures bricoleurs« . Il est parfait pour le goûter ou pour accompagner une salade d’orange ou de fruits.

Cake à la pistache et à la fleur d'orangerIngrédients pour 8 personnes
– 2 œufs entiers
– 2 CAS d’eau de fleur d’oranger
– 1 yaourt nature
– 150 g de farine
– 1 sachet de levure chimique
– 130 g de sucre en poudre (un chouilla moins que la recette initiale, c’est ma manie, je tente toujours de réduire le sucre)
– 100 g de pistaches non salées en poudre mais je préfère les mixer moi même d’autant que la poudre de pistache est difficile à trouver. Elles serviront pour le cake mais gardez en quelques unes de côté pour la décoration.
– 110 g de beurre + un peu pour le moule

glaçage optionnel
– un peu sucre glace (le mien est fait maison avec du sucre ce poudre et mon super petit mixeur) et quelques pistaches que vous aurez pris la précaution de réserver ainsi qu’un peu d’eau.

Préchauffez le four à 180°.
Fouettez les oeufs entiers avec le yaourt puis la fleur d’oranger.
Puis ajoutez ensuite la farine avec la levure et mélangez à nouveau.
Versez le sucre en poudre, mélangez puis ajoutez les pistaches en poudre.
Faites fondre le beurre puis versez celui-ci sur le mélange précédent jusqu’à obtenir une pâte bien homogène.
Enfin, beurrez le moule à cake et enfournez pour 40 à 45 mn de cuisson. Vérifiez la cuisson en piquant le cake avec une lame de couteau. Elle doit ressortir sèche.

Le plus facile reste à faire : la dégustation avec ou sans salade d’orange, avec ou sans thé à la menthe !!
Que pourrais-je ajouter à part que ce cake est top !! Archi-validé !

Cake à la pistache et à la fleur d'orangerAllez je vous laisse j’ai des lingettes à coudre !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ardéchois revisité, le gâteau moelleux à la crème de marron


8 février 2019

Depuis longtemps j’ai envie de réaliser un gâteau à base de crème de marron mais j’ai toujours mis de côté cette idée car à la simple évocation de cet ingrédient,  les garçons tournent les talons. Par principe, « j’ai pas goûté mais j’aime pas ».  Moi, au contraire, ça me botte la crème de marron. Alors pour ce premier gâteau à la crème de marron, J’ai chipé la recette de l‘ardéchois au joli blog Cuisine téméraire et je n’ai pas pu m’empêcher de la bidouiller un peu : avec un peu moins de sucre (j’en mets toujours moins, je ne peux pas m’empêcher), un mélange de farine un peu rustique et voilà !!)

ardechois ardechois

Ardéchois pour 6/8 personnes

– 3 oeufs
– 80 g de sucre en poudre
– 50 gr de farine de châtaigne
– 100 gr de farine semi-complète
– 130 gr de beurre
– 250 gr de crème de marron
– 1 sachet de levure chimique
– 1 CAS de rhum

Préchauffez le four à 170°
Séparez les blancs des jaunes.
Montez les blancs en neige.
Blanchissez les jaunes avec le sucre puis ajoutez le beurre ramolli.
Incorporez ensuite la farine et la levure puis la crème de marron puis le rhum.
Enfin incorporez délicatement les blancs en neige.
Versez dans un moule préalablement beurré. Enfournez à 170° pendant 35 à 40 mn environ. Piquez avec une lame de couteau pour vérifier la cuisson. La lame doit ressortir propre.
Résultat, le gâteau est moelleux !
J’ai cuit ce gâteau dans un moule de 20 cm. Il a bien monté droit et uniformément.

ardechois

ardechois

Verdict :  la texture de ce gâteau ardéchois est légère et son goût subtil.  Parfait pour un goûter ou un dessert. Il a suffisamment de hauteur pour être coupé en deux et garni de crème ou confiture à la myrtille, au cassis…

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 ans et un gâteau du diable !


13 novembre 2018

12 ans déjà !! mon loulou des bois,
Cela ne me semble pas si loin pourtant le temps ou je t’avais encore dans mes bras, les calins dans le cou, où je te chantais tous les soirs « le loup, la biche et le chevalier » pour t’endormir puis que tu te réveillais dès que je te posais dans ton lit !! Pas si loin non plus les moments privilégiés sur le chemin de l’école main dans la main !! Mais voilà, tu grandis et c’est bien !! 12 ans donc et en tant que grand amateur de chocolat que tu es, professionnel du léchage de cuillères et de plats lors des préparations au chocolat,  je ne pouvais pas passer à côté d’un bon gâteau bien chocolaté ! J’ai donc enquêté et j’ai trouvé ce gâteau du diable sur le magnifique blog de « madame Gâteau » . Si magnifique que je me suis laissée tentée !

gateau du diable
Pour une moule à manquer de 20 cm de diamètre soit 6 à 8 gourmands !!
– 3 oeufs
– 90 gr de sucre
– 75 gr de lait
– 90 gr de chocolat . J’ai testé avec un 66% de Valrhona et celui ci est avec un jivara 40% Valrhona
– 30 gr d’huile neutre
– 75 gr de farine
– 2 CAC de levure chimique

Chantilly
– 20 cl de crème liquide entière (fleurette)
– 1 CAS de mascarpone (optionnel mais garantit quand même une chantilly ferme qui ne se raplatira pas au milieu du gâteau. une sorte d’assurance chantilly)
– 2 sachets de sucre vanillé

Glaçage
– 100 g de chocolat noir ou lait ou les 2 ! J’ai fait 60/40 sur les 2 avec 60% de chocolat au lait.
– 80 g de beurre doux ou demi-sel selon votre goût. J’aime personnellement beaucoup cette pointe de sel dans le chocolat !

Préchauffer le four à 180 °C
Dans un bol, Fouettez les œufs entiers et le sucre.
Dans une casserole, mettez le lait et le chocolat puis chauffer à feu doux tout en mélangeant jusqu’à obtenir un mélange homogène. Verser ensuite ce mélange avec les oeufs et le sucre.
Ajouter l’huile, mélangez puis verser la farine tamisée avec la levure chimique jusqu’à obtenir une belle pâte lisse.
Verser dans le moule bien beurré au préalable et enfourner 30 à 35 minutes.
Faites le test de a lame de couteau qui doit ressortir nette du gâteau !
Laissez refroidir puis démoulez le gâteau en le retournant sur une assiette ou une grille. Quand il est revenu à température ambiante découpé le en deux.
Montez la chantilly puis étalez celle-ci sur une moitié du gâteau. Recouvrez ensuite de la moitié supérieure.
Faites fondre le beurre et le chocolat dans une casserole à feu très doux ou au micro-onde à 400 en plusieurs fois de 30 secondes.
Répartissez ce mélange sur le gâteau. Si vous trouver le mélange trop liquide laissez prendre un peu.
Réservez ce gâteau du diable au réfrigérateur mais sortez le 1 heure avant de le servir.

gateau du diableJoyeux anniversaire mon tout petit, mon grand !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kannelbullar, la petite brioche venue de Suède


15 octobre 2018

Ce weekend, j’avais prévu un feu de bois dans la cheminée, notre tout premier !  J’avais presque hâte même si c’était aussi synonyme de fraîcheur, temps automnal… Avec ce bon feu j’avais aussi prévu de tester une nouvelle recette :  celle des kannelbullars, ces fameuses petites brioches roulées suédoises à la canelle que nous aurions dégustés au chaud, lovés dans un canapé ! Mais voilà il a fait beau, nous avons passé le weekend dehors et finalement, nous avons croqué dans ces kannelbullars dans une chaise longue et c’est très bien aussi !!

Pour réaliser ces kannelbullars, j’ai fait appel à la recette de chic, chic, chocolat mais sans le thermomix !

Pour une quinzaine de kannelbullars
– 120 g de lait
– 80 g de sucre
– 2 cac de levure de boulanger
– 500 g de farine
– 3 œufs
– 90 g de beurre mou

Garniture
– 100 g de beurre à température ambiante
– 75 g de cassonade brune (j’ai pris du sucre blond)
– 1 cs bombée de cannelle et là aussi j’ai varié un peu les plaisirs avec un mélange d’épices pour pain d’épices d’Olivier Roellinger. Un délice !
+ 1 jaune d’oeuf pour la dorure et du sucre en grain

Tiédir légèrement le lait puis y ajouter le sucre et la levure de boulanger. Laissez la levure se dissoudre puis ajouter à la farine et les oeufs. Commencer à pétrir. Quand la pâte commence à faire une boule ajouter le beurre mou et pétrissez pendant 5 bonnes minutes le temps que la pâte absorbe le beurre et devienne bien lisse. Ensuite laissez reposer et lever pendant une bonne heure.

Préchauffez le four à 180°
Ensuite étalez la pâte en un rectangle d’environ à 20 à 25 cm (soit à peu près 2 cm d’épaisseur)
Mélangez les ingrédients de la garniture et étalez celle-ci sur toute la surface de la pâte puis roulez l’ensemble.
Coupez ensuite des tronçons de 2,5 cm d’épaisseur.
Déposez les tronçons sur un plaque recouverte de papier sulfurisé, dorez à l’œuf et répartissez quelques gros grains de sucre avant d’enfourner pour une douzaine de minutes à 180°.

Voilà, les kannelbullars sont tout à vous, prêts à être dégustés, feu de cheminée ou pas !
Nous avons bien apprécié ces petites brioches aux épices, les garçons aussi mais ils m’ont quand même avoué qu’ils avaient eu du mal à rentrer des carrés de chocolat dedans !! joke !!

Sinon la boutique en ligne s’est remplie ces dernières semaines ! Depuis que l’atelier est installée ça swingue derrière la MAC et le back office pour mettre en ligne tout plein de nouveautés à shopper tout en grignotant une brioche suédoise par exemple !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tarte aux figues et crème d’amande


19 septembre 2018

J’ai découvert le marché à côté de « mon nouveau chez moi » . J’ai la chance d’y être en moins de 10 mn à pied. Il est à dimension humaine et j’y trouve mon compte côté produit frais et surtout fruits et légumes, de quoi faire le plein 1 à 2 fois par semaine.
La semaine dernière j’ai craqué pour une belle barquette de figues.  Elles étaient petites et semblaient tout à fait à fait délicieuses. Dans le mille Emile, elles étaient sucrées et juteuses. A croquer tout simplement, à manger avec un laitage mais j’avais une idée en tête dès mon retour de marché : une  tarte aux figues !

pâte à tarte (pour 4 à 6 personnes) Tarte de 20 cm
– 150 gr de farine
– 50 gr de sucre
– 75 gr de beurre bien froid coupé en morceaux.
– environ 3/4 CAS d’eau froide

Versez dans le bol du robot la farine le sucre et le beurre froid en morceaux. Commencez à pétrir avec la feuille (le batteur/crochet plat). Vous pouvez aussi travailler le mélange avec les doigts. Quand le mélange est sableux, ajoutez les cuillères à soupe d’eau progressivement et continuez de travailler la pâte jusqu’à former une boule.
Farinez le plan de travail puis étalez la pâte. Foncez la pâte au fond du moule.
Piquez le fond réservez au réfrigérateur 30mn.

Préparez la suite !
Appareil et crème d’amande
– 400 gr de figues
– 1 œuf battu
– 40 gr de sucre
– 40 gr poudre d’amande (fraîchement moulu ou pas)
– 40 gr de beurre pommade

Mélangez le beurre pommade et l’œuf battu. Ajoutez ensuite le sucre puis la poudre d’amande. Mélangez bien pour obtenir une belle crème homogène
Sortez la pâte et étalez la crème d’amande sur le fond de tarte.
Préchauffez le four
Lavez et coupez les figues en moitiés ou quarts, répartissez-les sur le fond de tarte. Enfournez à 180° pour environ 30 à 35 mn environ
Laissez refroidir puis démoulez la tarte aux figues sur un plat de service.

Vous aimez les figues ?
Vous pourrez peut être aussi avoir envie d’un finangolu à partager.

Voici de quoi me donner des forces pour repartir à l’atelier. Il a pris forme et la production repris de plus belle. Toutes les nouveautés arrivent sur l’eshop depuis la fin de semaine dernière !! Bientôt je vous en dis plus !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Brioche au fromage blanc


1 juin 2018

Moi l’habituée des goûters maison j’avais un peu lâché prise ces derniers temps laissant faire le fameux trio pain/beurre/chocolat et parfois le BN ! Mais je suis tombée cette semaine sur la belle brioche au fromage blanc de DeboBrico qui m’a tout de suite donnée envie de la préparer.  Après la brioche butchy à la crème fleurette, la version brioche au fromage blanc, ça se tente !
Je profite aussi de tous mes outils de cuisine avant qu’ils ne partent dans les semaines à venir dans les cartons pour le déménagement.

Pour une brioche au fromage blanc  (celle-ci est big big) il vous faudra tout ça !
– 450 gr de farine type 55 et 50 gr de farine complète
– 2 sachets de levure boulangère déshydratée soit 10 gr
– 1 cuillère à café de sel
– 250 gr de fromage blanc
– 75 gr de sucre
– 2 oeufs
– 30 ml de lait

Dans le bol de votre robot préféré versez les farines, le sucre, le sel (dans un coin afin qu’il ne soit pas en contact avec la levure directement). Ajoutez la levure de boulanger, le fromage blanc, 2 oeufs entiers puis le lait.
Commencez à mélangez puis pétrir doucement pendant 10 minutes environ jusqu’à obtenir une pâte qui se décolle bien des bords. Couvrez d’un linge et laissez lever pendant 45 mn environ. La pâte va pratiquement doubler de volume.
Ensuite déposez la pâte sur votre plan de travail pour la dégazer. Forme une boule puis glisser celle-ci dans son moule. Couvrez à nouveau et laissez monter une dernière fois une quarantaine de minutes.
Préchauffez le four à 180°
Puis procéder à la cuisson dans un four à 180° pendant 30 à 35 mn.

Voilà le goûter est prêt. C’est une chouette alternative quand on a pas de beurre sous la main pour sa brioche. Le résultat est forcément un peu différent car la mie n’est pas filante mais ça fait bien le job quand même !

Je profite de cette recette pour vous dire que ce weekend 2 et 3 juin, j’expose toutes mes créations textiles à Versailles au 73 avenue de Paris au domaine de Madame Elisabeth à l’occasion de l’expo « Paroles de Jardiniers« . Ca va être chouette ! N’hésitez pas à faire le détour pour découvrir le domaine, vous balader, participer à des ateliers, acheter des plantes, et faire un peu de shopping auprès de créatrices locales !  A très bientôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Panna cotta citron verveine


17 avril 2018

Mieux qu’une infusion du soir, une gourmandise à la verveine. Voilà un petit dessert tout simple et frais ! Peut-être même a-t-il des vertus apaisantes, ce qui ne serait sans doute pas pour me déplaire !
Ces panna cotta citron verveine sont rapides à réaliser et parfaites à préparer à l’avance, avantage non négligeable quand on est pressé par le temps.

panna cotta citron verveine

Pour 4 petites panna cotta
– 200 ml (20 cl) de crème liquide entière 30% (crème fleurette)
– 100 ml de lait (de vache)
– 40 gr de sucre
– les zestes de 2 citrons
– une petite poignée de feuilles de verveine
– 2 feuilles de gélatine

Versez la crème et le lait dans la casserole avec le sucre, les feuilles de verveine et les zestes. Mélangez et chauffez doucement jusqu’au premier petit bouillon. A ce moment, stoppez la cuisson et laissez infuser hors du feu pendant 5 à 10 mn.
Ensuite, faites ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.
Filtrez la crème.
Incorporez les feuilles dans la crème encore bien chaude. Mélangez puis versez dans des ramequins ou des petits verres de cantine. Laissez refroidir puis réservez au  réfrigérateur environ 2 à 3h avant de pouvoir déguster.
vous pouvez les manger telles quelles ou avec un coulis, et pourquoi pas assorties de quelques biscuits cuillères !

panna cotta citron verveine

Si vous aimez ces parfums, vous pouvez aussi tenter les yaourts maison citron verveine !
Pour les panna cotta, voici également quelques idées pour varier les plaisir

En attendant je vous propose de faire un détour par l’eshop : contrairement aux recettes du blog ces dernières semaines, elles sont arrivées en quantité avec des fleurs pour le printemps, du liberty, du graphique aussi, des pochettes, des lingettes démaquillantes toute douces ! des vraies doudous pour les joues ! Cela vous donnera peut être des idées pour vous équiper ou pour les fêtes à venir ! {maman, si tu nous entend !!}

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cookies de Marc Grossman aux pépites de chocolat


13 mars 2018

L’undi j’avais 2 heures à tuer !! 2 heures à attendre que mon grand-tou rentre de son séjour à Dublin avec son collège. 2 heures à attendre en pensant à tous les trucs qu’il aura à raconter ou pas : C’est pas toujours bavard un grand !! 2 heures à faire tourner bêtement en rond ses neurones parce que l’avion n’est pas celui prévu, que celui de la veille a été annulé. Bref des cogitations de mère quoi !
Alors pour couper court, faire passer le temps plus vite, et pour qu’il trouve un goûter sympa comme il les aime à son retour, j’ai fait des cookies  (un moyen de le faire parler, ni vu, ni connu !) Un bon prétexte tout ça pour tester la recette de cookies de Mark Grossman extraite une fois de plus du livre « on va déguster ». (et c’est pas fini parce que je ferais bien un sort à son cheesecake aussi !)

Cookies de Marc Grossman
– 125 gr de beurre mou
– 60 gr de sucre brun
– 60 gr de sucre en poudre (j’ai mis au final 90 gr de sucre brun et pas de sucre en poudre)
– 1/2 CAC d’extrait de vanille
– 1 oeuf
– 200 gr de farine
– 1 pincée de sel
– 2 grosses pincées de bicarbonate de soude (ou levure chimique si vous n’avez pas)
– 25 gr de noix (noisettes ou amandes) grossièrement hachées
– 100 gr de chocolat en gros morceaux (j’ai fait un mix de dulcey et jivara de Valrhona)

Mélangez le sucre et le beurre mou puis ajoutez l’oeuf et l’extrait de vanille. Battre jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez ensuite les ingrédients secs (farine, sel, bicarbonate). Mélangez.
Coupez grossièrement le chocolat et les noix puis ajoutez l’ensemble à la pâte. Formez une boule et réservez la pâte au réfrigérateur 1h environ.
Ensuite préchauffez le four à 205°
Formez des boules avec la pâte et disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pour 9mn ! Et voilà le travail, plus qu’à partager les souvenirs de voyage en famille avec un bon goûter !

Cookies de Marc Grossman

Ces cookies sont parfaits :  moelleux dedans avec une enveloppe croustillante et bien sûr avec des grosses pépites généreuses.
Amateurs de cookies ! il y a aussi tout plein de recettes sur le blog. Celle-ci est une de mes dernières préférées : au chocolat au lait et figues. Mais les cookies complètement nut marchent pas mal aussi chez nous : cookies

Côté eshop il y a encore du nouveau : les fleurs poussent dans la boutique, n’hésitez pas à faire un tour !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tiramisu de Laura Zavan


9 mars 2018

Chère Adriana, cher Michel,
Il faut que je vous dise ! Vous avez coupé mes élans de gourmandise cette semaine ! Je sais que le sucre, c’est mal, oui je le sais et pourtant cela fait partie des petits plaisirs de la vie auquel je résiste difficilement. Mais, hey, je n’abuse pas non plus hein !! Adepte du fait maison, j’évite autant que possible les sucres cachés même si certains doivent passer à la trappe !
Après vous avoir vu mardi soir, j’ai regardé mes tartines et mon pot de confiture (maison) d’un drôle d’oeil, un oeil presque inquisiteur ! Je ne vous parle pas de la tablette de chocolat quand j’ouvre le placard. Mais, j’ai fait fi de ces sucres toute la semaine et croqué dans ma tartine bien beurrée avec satisfaction (Adriana a dit, le gras on y va !!!). J’ai aussi troqué le biscuit du goûter avec les fistons contre quelques fruits secs, noisettes et amandes !
Mais que dire, des recettes que j’avais l’intention de faire pour faire frémir nos papilles et amener ce petit réconfort culinaire qui m’est si cher.
Ma décision est prise, Je ne passerais donc pas à côté d’un tiramisu : un vrai, un original sans alcool et sans oeufs en neige ! Cette recette est celle de Laura Zavan. Elle est tirée du grand et beau livre « on va déguster » de François Régis Gaudry et ses amis !
Impossible de passer à côté qu’on se le dise !

Tiramisu de Laura Zavan

Pour 4 à 6 personnes
– 4 jaunes d’oeufs
– 100 g de sucre (la recette préconise 140 mais bon j’ai écouté Adriana et Michel, vous voyez !)
– 250 g de mascarpone
– 15 à 20 biscuits cuiller
– 1 café refroidi (et décaféiné pour moi)
– De la poudre de cacao

Fouettez les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux. Incorporez le mascarpone petit à petit pour former une crème souple.
Tremper rapidement les biscuits dans le café puis déposer une première couche au fond d’un plat. Il paraît qu’à l’origine le tiramisu est rond. Raté pour moi, je n’ai pas de plat rond au bon format, mais ce légumier m’a paru parfait pour accueillir ce dessert !
étaler la moitié de la crème sur les biscuits puis renouveler l’opération avec une nouvelle couche de biscuits mouillés dans le café et le reste de la crème. Pour finir saupoudrer de cacao en poudre sans sucre.
C’est si simple !

Réservez au frais minimum 2 heures environ et hop dégustez !

Tiramisu de Laura Zavan

Tiramisu de Laura Zavan

Résultat un tiramisu très onctueux et crémeux dès plus gourmand et kids proof (zéro alcool, zéro caféine) ! C’est riche comme prévu et réconfortant sans nul doute ! Côté sucre, je pense que je réduirais encore sensiblement la quantité la prochaine fois sans souci et sans perte de gourmandise !!

Si vous aimez la cuisine aux couleurs de l’Italie, pourquoi ne pas commencer par un filet mignon tomates séchées, basilic, mozza, jambon de parme !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Crêpes au chocolat noisette


13 février 2018

A peine avons-nous eu le temps de faire passer les crêpes de la chandeleur et la première raclette, que mardi gras pointe déjà son nez !! Point de déguisement cette fois-ci mais des crêpes au chocolat.
Juste ce qu’il faut pour affronter les grands froids !

crepes au chocolat noisette

Pour une dizaine de crêpes au chocolat noisette.

– 250 g de farine
– 35 gr de chocolat non sucré en poudre
– 50 g de sucre en poudre
– 4 œufs
– +/- 750 ml de lait
– 50 g de beurre fondu
– de la pâte à tartiner (ici pâte à tartiner Malakoff) et quelques noisettes torréfiées (pour torréfier les noisettes, passez les au four à 160° dans un moule à gâteau ou directement sur une plaque de four, et laissez les pendant environ 20m).

Dans un grand saladier mélangez la farine, le sucre et le cacao en poudre. Ajoutez les oeufs et le beurre fondu. Commencez à mélanger tout en ajoutant le lait progressivement jusqu’à obtenir une belle pâte à crêpe bien lisse et homogène. Si besoin vous pouvez ajouter un peu de lait.
Ensuite sortez votre poêle à crêpes préférée, huilez le fond légèrement et retirez l’excédent d’huile avec un papier essuie-tout.
Cuisez les crêpes au chocolat jusqu’à épuisement de la pâte.
Servez les encore chaudes/tièdes.
Vous pouvez les garnir selon votre goût. Celle-ci est garnie de pâte à tartiner Malakoff au chocolat noir, roulée puis décorée avec quelques noisettes torréfiées grossièrement concassées qui apporte un peu de croquant.crepes au chocolat noisette
Et sinon il y a plein de nouveautés arrivés sur l’eshop ! Des protège-carnets de santé et carnet de note A5 , des nouvelles serviettes à nouettes… Armé de vos crêpes au chocolat, plus qu’à passer au lèche vitrine !

Et pour d’autres recettes pour mardi gras : peut-être vous laisserez vous tenter par une de ces recettes ! alors crêpes au chocolat, faux beignets épatants, gaufres ??? Quel sera votre camp !

Rendez-vous sur Hellocoton !